Olet tässä

La collection de la nature de Veikko Salkio, Kieppi

La collection de la nature est devenue une partie de la municipalité de Kokkola en 1982. Durant l’été 2000, elle est transferee vers un nouveau bâtiment. Les spécimens de la collection ont été préparé et collecté par une seule personne, Veikko Salkio.

Aucun animal a été volontairement tué pour la collection. Ils sont morts d accidents de circulation où d’ autres morts accidentelles. Ils ont été amenés par les authorités, des chercheurs où des sympathisants.

Parmi les vieilles armoires en verre se dressent des colonnes où sont attachées des cornes d’ antilopes, de moutons, bisons et autres bovidés. Ces animaux ne se trouvent pas à l’ état naturel en Finlande mais ont été domestiqués, comme la vache, le mouton ou la chèvre.

Nous espérons que ces nouvelles mises en scène susciteront de l’ intérêt et atténueront la droiture des armoires en verre, où se trouvent une centaine de bois de cervidés.

Oiseaux

Placés sur des supports naturels, les oiseaux représentent 230 èspèces et 502 spécimens. Des èspèces qui se retouvent rarement en Finlande sont exhibées parmi les autres comme le fulmar borál, le labbe pomarin, la guifette noire, la tourterelle maillée, la chouette effraie et le coucou geai qui n’ a été apercu qu’ une seule fois en Finlande en 1945.

Les èspèces exhibées les plus menacées sont le pygargue à queue blanche, l’ alouette hausse-col, l’ harle piette, l’ oie naine, la caille des blés, le râle des genets et la bécassine double.

Un groupe de specimens à part montre des variations de couleur, de forme, des déformités et des hybrides ainsi que des échantillons d´os.

Quelques particularités impressionantes sont les preuves de la cruauté de l’ homme, comme par example des os où griffes d´aigles cassées ou tordues lorsque ceux-ci essayaient de se sortir de pièges tendus pour eux.

Mammifères

52 èspèces et 123 spécimens sont exhibés. Parmi ceux-ci se retrouvent des insectivores, mustélidés et rongeurs.

La collection comprend des èspèces rares comme le vison d’ Europe, le glouton, le loir des greniers, le siciste de bouleau, le rat des champs et le rat noir.

Etrangement colorés, la musareigne aquatique, le chien viverrin, le lemming des forêts et la musareigne commune sont présentes. Des specimens albinos comme le campagnol commun et le vison d’ Amérique son aussi exhibés.

Cornes

En plus de sympathisants de Finlande, d autres amis ont activement participé à la collection, comme le finno-canadien Ray Rinta qui a donné plus de 200 spécimens, ainsi que l’ allemand Lorenz Haslberger qui a donné une trentaine de specimens au fil des années.

Animaux marins

Même si Kieppi exhibe principalement des animaux de Finlande, il est possible d’ avoir un apercu de l’ extreme biodiversité des fonds marins. Le specimen le plus impressionant est sans doute le poisson-ballon.

Un morceau de bois, dans lequel des tarets ont creusé des petits tunnels, est un autre fascinant spécimen.

Exhibitions

L’ atelier de travail de Veikko (Veikko’s workroom)

Veikko a empaillé son premier oiseau, une bécasse des bois, à l’ âge de 15 ans. Il a acquis ses conaissances á partir d’ un ouvrage de E.K. Kivirikko, “la taxidermie et la conservation des animaux”, Helsinki, 1924.

Plus tard il reçoit une permission de recueillir des animaux morts accidentellement, dans l’ espoir de les exhiber dans un muse. C’ était primordial pour lui qu’ aucun animal ne soit volontairement tué pour sa collection. Il desirait que sa collection soit accessible `tous. De même les generations futures pourront observer la diversité de la nature.

Observer les formes de la nature fut pour lui une grande inspiration. Chaque nouvelle espèce représentait un nouveau challenge. Certaines étapes de la taxidermie sont exigeantes, comme par exemple dessiner le cuir chevelu des oiseaux. Après avoir achevé une pièce, il disait: ”Après avoir traversé le CapHorn, le voyage est plus facile.”.

Il appréciait donner des conseils aux passionés de la taxidermie et discuter de la nature en général. Beaucoup d’ enfants aimaient s’ asseoir dans l’ atelier de Veikko pour le regarder travailler. La presence apaisante de Vaikko créait une ambiance relaxante et les moments de repos étaient importants pour se raffraichir les idées.

Les plus anciens signes de vie (The oldest signs of life)

La co-opération avec les paléontologistes du Musée d’ Histoire Naturelle de Finlande a été approuvée. Les spécimens de la collection de fossiles, une partie de la collection de Veikko, ont été datés et nommés. Même si une faible proportion des fossiles ont été découvert en Finlande, le plus ancien spécimen de la collection, un stromatholithe, a été découvert à Tervola, Keminmaa. Ce stromatholithe retrace l´histoire de l’apparition de la photosynthèse il y a 2 milliards d’années.

Pendant le Paléozoïque, les espèces vivantes migrèrent du milieu aquatique vers le milieu terrestre, se developpèrent et se diversifièrent. Les trilobithes, parmi les fossiles les plus communs, et les premiers prédateurs du Paléozoïque, les orthocératites en sont des exemples.

Pendant le Mésozoïque, les dinosaures dominent la planéte. Un spécimen intéressant de la collection est un oeuf de titanosaure, déterré en Chine.

Pendant le Cénozoïque, les mammifères deviennent un groupe très diversifié. Les spécimens comprennent entre autres un os de la jambe avant d’ un mammouth ainsi que des crocs d’ ours des cavernes.

Exhibition en mémoire de Veikko Salkio Haikarapahta

10.4.1912 Ernst Veikko Olavi Salkio naît à Ruokolahti, à l’est de la Finlande. Durant son enfance il est interéssé par la nature. A 15 ans il prépare son premier oiseau, une bécasse. Il examine les livres écrits par Einari Merikallio et est inspiré par les îles Heinäsaaret à Petsamo. Sur ces îles se trouvaient deux gardes-frontières qui assuraient la sécurité des oiseaux en été lors de la période de reproduction. ”Je devais me rendre sur ces îles.”.

20.5.1936 “Ma joie était incommensurable quand je me réveilla sous le pont du bateau de guerre ”Turja” quand celui-çi s’ arrêta. Je me précipita sur le pont et là il se tenait, un des deux gardes-frontières. Un été magnifique“.

1937 Veikko est posté à Kalastajasaarento, dans le village de Pummanki. Il vit dans une chambre dans la maison de Törmälä, où il prépare des oiseaux, un renard et un phoque durant son temps libre.

18.2.1938 10 parcs pour la conservation de la nature sont mis en place en Finlande, dont 3 à Petsamo. L’ Institut de la Recherche de la Forêt en Finlande est responsable de la protection de ces parcs. Veikko Salkio commence à travailler comme garde-chasse dans les 3 parcs de Petsamo. ”Même dans un siècle, les grands cormorants ne seront pas dérangés par nous, les hommes.”.

Le premier parc national du monde (Yellowstone) a été mis en place en 1872. L’ idée de parcs nationaux s’ est propagée en Finlande en 1880. La loi de conservation de la nature, mise en application en 1923, a contribué à l’ effort de conservation. Durant l’ été 1925, un professeur de botanique Kaarlo Linkola se rendit dans le nord de la Finlande dans le but de proposer la mise en place de parcs nationaux.

Le 18.2.1938, le gouvernement décida de mettre en place des parcs nationaux accessibles au public. 4 parcs nationaux furent alors fondés: Pallas-Ounastunturi, Pyhätunturi, Heinäsaaret et Stora Träskö et 6 parcs pour la conservation de la nature: Kutsajoki, Pisavaara, Mallatunturi, Pääskyspahta, Pummangin niemi and Hiisijärvi. Ces parcs étaient sous l’ authorité de l’ Institut de la Recherche de la Forêt en Finlande.

La conservation de la nature avait pour but de conserver la nature et le paysage, la protection des ressources naturelles et de matière première. Les parcs nationaux étaient également des lieux dediés à la recherche scientifique et à des endroits récréatifs pour voyageurs.

La taxidermie était un passe-temps de longue date pour Veikko Salkio. 3 collections furent créées. La premiere se trouve à Petsamo, la seconde à Rovaniemi et la troisième fut inaugurée à Kokkola en janvier 1982. Le bâtiment actuel fut achevé en 2000.

La municipalité de Kokkola a rendu possible le développement de la collection. Veikko Salkio a travaillé comme responsible jusqu’ à sa mort le 29.7.2006. Son but était une collection complete d´oiseaux et de mammifères de la Finlande. Chaque animal est positionné dans sa position naturel et son environnement. Ils racontent une histoire dans laquelle Veikko Salkio a rajouté une partie de nature, une partie de lui-même.

La collection de la nature de Kieppi


Sivun alkuun

Päivitetty 17.11.2016 | Lähetä palautetta | Tulosta